Vacances de Noël, ça vous dit une chasse à la radiosonde ?

Comme chaque année mes vacances de Noël se passent dans le sud de la France. Ces jours, les radiosondes de Nîmes ont la bonne idée de venir s’échouer près de Montpellier. Hier, Guy F1DMG est rentré bredouille de Courmensec, quelqu’un est passe juste avant lui, un passant du village suppose-t-il. Puis il s’est « vengé » cette nuit presque au même endroit, bien à l’abri des passants. Cet après-midi, Guy me dit de chasser celle de 12h15 qui finalement est tombée aussi à Courmensec, mais cette fois dans un champ labouré à 400m au sud du village (photo). Voila ma 3ème radiosonde… En plus la ballade au soleil est très agréable, avec 13.5°C ce qui est assez exceptionnel 2 jours après Noël… J’étais parti assez tôt pour ne pas me la faire rafler sous le nez et suis arrivé proche de l’atterrissage peu de temps après. Si je n’avais pas à conduire, peut-être je l’aurais pu voir arriver. Fait assez rare aussi, le ballon a éclaté à 27000 mètres et plusieurs ont remarqué que cette sonde émettait un signal plus faible que d’habitude, ce qui m’a induit pendant quelques instants en erreur quand à sa position au sol… finalement, au dernier pointage d’antenne, j’ai vu le parachute au sol.

[mappress mapid= »1″]

Le centre de cette carte indique l’endroit où se trouvait la radiosonde au sol…


Commentaire

Vacances de Noël, ça vous dit une chasse à la radiosonde ? — 5 commentaires

  1. Bonjour, Vous décrivez ce que d’autres ont décrit cent fois.
    Pour apporter un peu d’intérêt, complétez si je peux me permettre sans vous vexer, avec des
    informations météo surtout si elles sont intéressantes.
    Quels sont les éléments de la trajectoire, longue ou très courte, les vents ont-ils été forts ?
    Trouver une radiosonde n’est pas l’essentiel, il y a l’émotion, le côté sportif, l’exploit à faire
    ce que d’autres ne savent pas faire ou n’osent pas faire.
    Mais de grâce, le plus important est de donner des détails, sur vos méthodes, vos prévisions, la comparaison entre vos prévisions et le point de chute. Donnez une photo de l’aspect du parachute, est-il ouvert ou partiellement fermé ??? Quelle a été sa vitesse de chute…

    Ne soyez pas choqué, mais je vous encourage à progresser dans votre démarche, qui pourrait être beaucoup plus riche en déductions, et c’est là le côté FUN, croyez moi !

    http://alerte-radiosondes.blogspot.com/

    • Bonjour et merci pour votre commentaire, vous avez sans doute raison, parfois on me reproche de donner trop de détails qui peuvent décourager, parfois trop peu ce qui peut lasser. Mais heureusement que le blog est un outil réactif où chacun peut participer comme vous l’avez fait.

      Pour répondre à vos questions, Guy F1DMG pensait que la sonde allait venir relativement près de chez moi, à env. 30 Km. Juste avant le départ, j’ai encore regardé la prévision sur http://habhub.org/predict. Elle me donnait un atterrissage près de Montpellier, alors j’ai suivi le vol avec le logiciel sondemonitor connecté à la prise data du FT7800 pendant une heure, puis je suis parti direction Montpellier. La sonde c’est mise à tourner autour de Montpellier, bien loin de la prévision initiale. Guy F1DMG, Yves F5ONG et Gilles F6EPE (à plus de 100 Km) suivaient la sonde en récupérant les informations de sondemonitor et me les communiquaient par radio. Puis il semblait que la sonde allait dans une direction opposée à la prédiction au dessus de Mauguio. Soudainement elle a fait un 180° pour repartir à l’ouest, passer pardessus ma tête à 800m d’altitude à Fabrègues (je ne l’ai pas vu passer, je conduisais…) elle c’est ensuite posée à Courmensec là ou je l’ai décris. Pour la récupération, j’utilise un pocket TH-F7 et une yagi 8 éléments. Comme la sonde était peu puissante, il a été simple de trouver la direction. C’est lors du 2ème relevé que j’ai vu le parachute au sol. Le ballon était en lambeaux suite à son éclatement à 27000 mètres. Le parachute était ouvert mais partiellement emmêlé. La descente moyenne était autour de 7 à 10m/s.

      En plus c’était une jolie ballade en campagne au soleil, très agréable quand on est en vacances, surtout à cette saison 🙂

      Meilleures 73’s Dom.

  2. C’est très bien, merci pour ces détails précis. J’imagine une belle ballade dans un beau paysage et du soleil ! Bon, je vais essayer de refaire une prévision de point de chute. Je vous dis tout de suite que ma situation est proche de Calais ! Aussi, je ne connais pas les paramètres de la RS de Nimes !
    Vous voyez, il faut inclure dans votre texte, la date et l’heure de lâcher, par exemple : le 27 décembre à 11UTC. J’espère que ça correspond à votre RS, car j’ai lu 2 jours après Noël. L’altitude d’éclatement est de 27000 mètres et la vitesse de -7 à -10 m/s. Avec ces données je vais faire un calcul;
    Avez vous relevé les coordonnées GPS du point de chute ?

  3. Merci pour vos coordonnées de point de chute, en général, nous plaçons le TOMTOM au dessus de la RS pour enregistrer ce point et nous refaisons les calculs au retour pour vérifier nos prévisions.
    Donc, j’ai trouvé les paramètres suivants : centre de NIMES 43.8563N et 4.4068E 62m merci à F5ZV !
    Ensuite un lâcher à 12Z, le 27 décembre. Avec le site READY et le logiciel BALLOON TRACK, que j’ai utilisé avec 380 en montée et 270 en descente, je ne suis pas trop loin !
    43.56866N et 3.6633E au NO du village de COURNONSEC.
    C’est vrai la trajectoire fait une sorte de S, avant l’éclatement, d’où l’impression d’un retour en arrière !
    Enfin, nos sorties se font souvent une fois la RS au sol, le dernier point relevé par Sonde Monitor est pris comme base pour une autre prévision et on a les coordonnées du point de chute.
    Reste à aller chercher la RS, avec un peu de gonio sur la fin suivant le terrain.
    Voilà c’est parfait, merci d’avoir mis cet article et content d’avoir pu échanger avec vous.
    Cordialement Alain F6AGV

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Blue Captcha Image
Refresh

*