Week-end « radiosondes »

 

 

Voici un petit récit d’un weekend radiosonde bourré d’imprévu…
RS130504-20130504_160905R

Voilà quelques jours que je reçois des alertes par mail indiquant qu’une radiosonde devrait se poser relativement près de chez moi. Hors souvent ça se passe dans la Broye qui semble proche à vol d’oiseau mais nécessite de contourner le lac de Neuchâtel et de Morat. J’évite donc d’y aller car cela fait vite pas mal de kilomètres. Parfois je fait exception, c’est le cas samedi avec une prévision d’atterrissage proche de Morat. Sans me douter que cela ne se passerait pas comme prévu, je pars avec mon matériel pour le décodage, gonio et GPS. Je m’arrête près de Ins pour faire le point et remarque que cette sonde descend très lentement ce qui veut dire qu’elle ne se posera pas du tout proche de l’endroit prévu ! Je constate qu’elle se déplace plus au sud vers Dudingen. Je reprend la route et refait un point à Gurmels. Là je commets une erreur de lecture à l’écran du PC me faisant croire qu’elle file sur Villars-sur-Glâne près de Fribourg car la position GPS était à ce moment-là erronée. Je me rend compte rapidement de l’erreur mais une fois sur l’autoroute, je dois continuer jusqu’à Fribourg. Une fois sorti je peux noter enfin une position GPS valide et je me laisse guider par Dame Tomtom pour arriver par les petites routes à… Gurmels… La sonde est au sol et je refais un décodage pour avoir la position exact, le GPS indique qu’elle est à 35m de la route dans un champ. Rien en visuel. Je fais des relevés en me déplaçant avec la voiture et demande à des habitants d’un cartier de villas s’ils ont vu quelque chose, on me dit que non. Alors je retourne à l’endroit que le GPS me donnait ces fameux 35 mètres et m’apprête à faire des relevés gonio à pieds dans le champs. A cet instant, une voiture s’arrête à côté de moi. Me voilà plus seul… Patrick, HB9HFJ habite non loin de là, une bonne occasion de venir chasser. Ensemble nous entrons dans le champs et Patrick la trouve alors que je suis passé à quelques mètres, bien cachée dans les hautes herbes. Je ne pensais pas faire autant de kilomètres et finir à deux, mais ce fut un moment bien sympa. Pourquoi cette sonde a mis autant de temps pour descendre ? Elle a mis une bonne demie heure de plus. En regardant l’état du ballon, Patrick et moi nous constatons qu’il manque une bonne partie du ballon en latex. Serait-ce alors plus léger que sa descente serait si lente ? Nous rentrons chacun chez nous.

Cette histoire pourrait se terminer là car les prévisions des prochaines sondes donnent sur la France et je ne veut pas refaire autant de déplacement. Pourtant je laisse tourner le décodage à la maison ce dimanche après-midi. Là aussi ça ne se passe pas comme prévu. Les vents sont très faibles et rapidement je réalise que ça va se passer tout près du QRA (pour une fois, c’est plutôt rare…). Mais voilà le pire qui arrive, la sonde se rapproche de La Chaux-de-Fonds et chacun sait qu’une sonde qui tombe en ville, c’est la cata. Elle peut finir sur un toit d’un immeuble, se faire écraser sur la route ou simplement être ramassée par des passants. Je la perd à 100m du sol et j’ai l’endroit exact, juste à côté du Grand Pont, pas besoin du GPS, C34_20130505-1315z_streetviewc’est un endroit connu. Je prend un minimum de matériel juste de quoi faire un relevé gonio et me rend sur place, 8 Km de route et arrive 15 min après que la sonde se soit posée. Je remarque qu’il n’y a plus de télémétrie, juste la porteuse. Quand j’arrive dans le cartier, le signal est fort. Elle doit être dans le coin. Je cherche avec la voiture, le récepteur sans l’antenne et prend le giratoire du Grand Pont, c’est vraiment fort. Alors je m’arrête à côté de la station service à proximité pour continuer à pieds et je vois à ce moment-là une dame avec le ballon en lambeau dans ses mains. C’est la gérante de la station service, elle avait aucune idée de ce qu’est ce truc venu du ciel ! Elle me dit qu’elle a cru que c’était un parasol qui serait tombé de l’immeuble à côté. Je lui explique ce que c’est et à quoi ça sert, je la remercie, prend la sonde, le ballon et je rentre. Voilà une chasse qui n’aura pas duré bien longtemps sans même se crotter les pieds. Mais là je ne croyais vraiment pas pouvoir récupérer la sonde si facilement…

Photos: A Gurmels dans le champ (HB9HFJ) et à la Chaux-de Fonds près du Grand Pont, voir la flèche rouge l’endroit où la sonde était à terre. (Google Street View).

Matériel utilisé: 1 PC netbook avec logiciel de décodage, 1 récepteur UHF Yaesu FT 7800 via le port packet 9600 bauds connecté au PC par la carte son, 1 Icom IC92D et 1 yagi UHF (pour la gonio).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Blue Captcha Image
Refresh

*